Tiers-lieux d’Eglise, ou l’Eglise autrement

Dans le diocèse de Lille, depuis quelques années, nous voyons fleurir des lieux nouveaux, inspirés par la mission chrétienne, tout en étant adaptés à un public plus large que celui des pratiquants réguliers.

Café solidaire dans le Vieux-Lille, caravane école, maison ouverte participative, projet d’espace de café et co-working à Lille-Wazemmes, maison d’accueil pour un nouveau départ dans la vie, espace d’accompagnement à la création de projets ou de soirées d’échanges, ou maisons ouvertes en quartiers populaires…

Ils traduisent une présence nouvelle de l’Eglise auprès des habitants, mais aussi des baptisés qui ne vont plus à l’Eglise, un désir de rencontre et de vie ensemble.

« Que l’on ne se contente jamais du point de vue des utilisateurs réguliers de l’Église (c’est nous ici), mais aussi de celui de ceux qui n’y sont pas (encore), parce que pour eux est faite l’annonce du salut que Dieu nous donne en Jésus-Christ » nous rappelait Mgr Ulrich en novembre 2019, au sujet de la mission de l’Eglise.

Ces lieux permettent de déployer l’accueil inconditionnel de l’autre, reflet de l’Amour et de l’intérêt désintéressé de Dieu pour autrui.
Des lieux qui peuvent être simplement des espaces d’échanges et de partage, ou de découverte du Beau et de l’Art.
Des lieux où l’œuvre de la grâce peut parfois faire son chemin jusqu’au cœur de l’homme…

Une grande rencontre se prépare le 17 avril 2021 pour imaginer ces nouveaux lieux d’Eglise, restez à l’affût.

Maison ouverte participative

En 2015, Marie-Pierre et Luc Tredez, diacre, ont racheté un ancien bistrot du centre d’Annoeullin pour le transformer en un lieu d’échanges et monter des projets citoyens : système d’échanges local (SEL) de produits ou de services non-monétaire, collecte de vêtements, espace de coworking…  

Pendant les repas, les gens échangent et se découvrent. Cela permet de tisser des liens et des relations. Les chrétiens qui y participent sont aussi perçus autrement par les habitants, par leurs compétences échangées ou leur engagement citoyen, cela leur donne une nouvelle ouverture sur les habitants de la communes. Les non-croyants peuvent aussi y découvrir que le Christ peut nourrir une vie et être source de notre engagement au service des autres ! » Marie-Pierre et Luc Tredez, diacre

 

Espace de rencontres à Wazemmes

« On s’est retrouvés entre jeunes professionnels animés par le même désir de partager autour de l’Encyclique Laudato si’ et d’oser quelque chose ensemble, de se soutenir dans une vie fraternelle et de prière.

Nous avons l’intuition que les rencontres humaines sont porteuses et nous voulons les susciter. Café, espace de co-working, événements, ateliers… ? On y travaille encore. L’important c’est de recréer cette présence, accessible dans les quartiers, ces espaces de rencontres où tout est possible… » Eugénie, Camille et Delphine

 

Le Comptoir de Cana


À Cana en Galilée, il y a 2000 ans, on a servi le meilleur aux convives.
À Emmaüs (près de Jérusalem) une rencontre surprenante s’est vécue entre des disciples perdus et le Christ ressuscité.
C’est ce que veut proposer le Comptoir de Cana, un bar solidaire dans le Vieux Lille où rencontres, échanges, découvertes et fraternité se vivent au quotidien.
« C’est un lieu où l’on tend la main, l’oreille et le cœur à l’autre. Le confinement a été l’occasion de porter encore plus d’attention à ceux qui l’ont vécu dans la solitude. Il a aujourd’hui pus de liens, plus d’entraide » Hélène, bénévole depuis 3 ans

lecomptoirdecana.fr

 

L’Arbre de vie

C’est un lieu d’accueil de 5 logements à Marquette-Lez-Lille pour des personnes autonomes mais qui ont besoin d’un accompagnement social pendant une année. Un logement est occupé par un couple de bénévoles qui gèrent la propriété, le parc et les locataires. Anciennement une œuvre des sœurs, le projet est resté sous la tutelle de la communauté Notre Dame de Charité du Bon Pasteur.
« Autour de la maison, s’est développée toute une communauté constituée de voisins, d’anciens résidents, de bénévoles, d’amis. Nous leur proposons des repas conviviaux, l’accès au jardin partagé, des temps de prière, l’eucharistie occasionnellement, des soirées-débat autour d’un thème, « Ouvrons les portes à l’espérance » cette année.

Les accueillis disent que c’est un havre de paix qui leur fait du bien. Ils sont touchés d’être accueillis par des chrétiens, et que la foi soit le moteur de l’équipe, même s’ils ne croient pas ou croient différemment de nous. Nous avons de magnifiques échanges avec un résident musulman !
Un autre jeune de 30 ans nous a confié qu’il avait l’impression d’avoir ici retrouvé la foi… »
Jean-Claude, Catherine, Alain, Jérôme et Bénédicte

 

La Croisée saint Paul

« C’est un lieu où fleurissent des événements, des démarches ponctuelles à partir d’un sujet de société : l’écologie, l’éducation, l’intergénérationnel.
Les personnes qui se sentent concernées se rencontrent et deviennent acteurs de projets : quels questionnements, quelles entrées ?
Et nous, acteurs de la Croisée, sommes alors des accompagnateurs, des facilitateurs. C’est une démarche plus longue mais qui met vraiment les gens en route. » Cécile

En savoir plus

 

Reg’Art, rencontres autour de l’Art

« Depuis 10 ans que nous avons créé au centre spirituel du Hautmont ces rencontres « Reg’Art », beaucoup de personnes, qui ne viendraient pas sinon dans un centre spirituel, y participent. L’Art est universel, on peut faire communion sur une œuvre d’Art, même si certains participants ne sont pas croyants. Les artistes eux-mêmes peuvent ne pas l’être, mais beaucoup font l’expérience par leur art de quelque chose de plus grand qui le traverse.
L’Art est une façon de participer à la création. » Sylvie

hautmont.org

 

Lezennes : des logements partagés

 
Treize étudiants répartis dans deux colocations, une famille et une personne à mobilité réduite partagent depuis la rentrée de septembre 2020 l’ancien presbytère rénové. Un local au rez-de-chaussée est prévu pour accueillir une profession paramédicale. Au centre de cet ensemble, un oratoire, qui n’est rien d’autre que l’ancienne remise à outils. Une équipe est en train de se constituer pour proposer des temps de rencontres, de prière, et de services.

Wambrechies : Une maisonnette des familles

Tout a commencé par le réveillon du 31 décembre 2019 dans la salle paroissiale. 19 personnes sont arrivées avec un bon plat à partager, grâce à l’invitation lancée aux deux messes précédentes. A l’apéritif, un jeu a permis de faire connaissance. L’objectif de ce projet lancé par l’équipe d’animation paroissiale est de créer des liens entre les personnes de la paroisse et au-delà. Jeu, café, activité manuelle, prière des mères, pique-nique… Que chacun apporte ses idées, ses rêves et son énergie pour organiser des demi-journées régulièrement.

 

L’accueil Marthe et Marie

Imaginez une maison avec des enfants qui gambadent joyeusement, d’autres qui courent à quatre-pattes pendant que certains rêvent et que les plus jeunes sont bercés par leur maman, une grand-mère raconte des histoires alors qu’une autre chausse ses bottes pour emmener petits et grands au jardin. Le même après-midi, des professionnels suivent une formation tandis que d’autres adultes papotent en tricotant pour les pèlerins de Lourdes ou un nouveau-né. Tout ce petit monde se retrouve pour un goûter au parfum des pommes du jardin ; les distances sont respectées mais la chaleur humaine est bien présente et ce moment fraternel se retrouve dans les yeux qui pétillent. C’est un peu ça l’Accueil Marthe et Marie, une maison où l’on se sent comme en famille et d’où l’on repart heureux du moment passé. On y joue, on raconte sa vie, on pleure parfois ou l’on dit sa colère, dans une atmosphère bienveillante qui invite à la confiance.

L’équipe de l’Accueil Marthe et Marie

accueilmarthemarie.fr

Contact : Benjamin Florin – benjamin.florin@lille.catholique.fr