Les mesures prises dans notre diocèse

Accueillir et écouter les personnes victimes

Le diocèse de Lille, en 2016, a établi une convention avec un organisme de l’hospitalisation publique l’URSAVS (Unité régionale de soins aux auteurs de violence sexuelle) du CHR-U de Lille pour le suivi psychologique des victimes (et aussi des auteurs d’agression sexuelle) – 03 20 44 44 16
Ce dispositif vient soutenir notre cellule d’accueil et d’écoute des personnes victimes ecoute.victimes@lille.catholique.fr

L’archevêque, Mgr Ulrich a reçu, écouté et partagé avec des personnes victimes de faits anciens qui en ont fait la demande.

Collaborer avec la justice

Tolérance zéro : signalement automatique à la justice des faits d’abus et d’agressions sexuels, suspension automatique de tout ministère des clercs mis en cause.

Sensibiliser les acteurs et les communautés locales

  • Conseil diocésain de pastorale exceptionnel : le 2 mai 2019, afin de libérer la parole et entendre ce que les gens ont à dire. La réflexion des participants a conduit à proposer un travail sur la gouvernance dans notre Église diocésaine, au cours, notamment de conseils diocésains de pastorale.
  • Les séminaristes : pendant la formation initiale et continue, travail d’information, de prévention et de formation des futurs prêtres en matière de vie affective et sexuelle.
  • Les agents pastoraux : Sensibilisation aux questions de pédo-criminalité, compréhension du sujet, détection des signaux d’alerte chez les enfants victimes comme chez les adultes soupçonnés, bons réflexes, écoute… tant dans leur formation initiale que continue.
  • L’enseignement catholique : Informer, prévenir, signaler, protéger… Programme qui formalise les conduites à tenir face aux diverses formes de maltraitance étant survenues ou pouvant survenir dans les établissements.
  • Les paroisses : Elles sont invitées à organiser des temps d’échange simples ouverts à tous pour libérer la parole, prier ensemble, poser des questions, mettre des mots, exprimer une émotion…