Envoi en mission

L’homélie

L’album photos

Témoignages

Virginie Mulliez, envoyée comme responsable diocésaine des aumôneries hospitalières

Infirmière de formation, depuis très longtemps hospitalière pour le pélerinage diocésain de Lille à Lourdes,  également directrice du train jaune et présidente de l’hospitalité de Lille; mon parcours m’a donné la joie de découvrir le rayonnement de notre église diocésaine.
« un pied dans l’Eglise et un pied au service des malades »
Je viens de répondre oui à l’appel de Mgr Ulrich pour prendre la responsabilité des aumôneries hospitalières après avoir discerné pendant le confinement.
Je suis très heureuse et très sereine d’avoir trouvé une voie qui réponde à la fois à ma vocation d’infirmière et à ma volonté de me mettre au service de l’Eglise.
Cette cohérence de vie est essentielle pour moi.
Une phrase de la Bible qui me parle aujourd’hui:
« Dans le calme, dans la confiance sera votre force » (Esaie 30, 15).
Je trouverai ainsi mon audace et mon énergie dans la confiance et par la prière.

Gregory Verhaeghe, chef d’établissement – collège Immaculée conception à Seclin et coordinateur de l’ensemble scolaire

« C’est une grande fierté de recevoir la mission qu’on me confie et de savoir qu’on n’est pas seul. Être accueilli et missionné par Mgr Ulrich à la cathédrale de Lille donne à la mission une dimension toute particulière. »
Et cette rentrée ?
« Nous l’avons préparé sereinement en équipe, malgré le contexte sanitaire. Nous avons fait ce qu’il faut pour protéger chacun, avec la mise en place des protocoles. Mais cela ne nous empêche pas de garder de l’élan pour mettre en œuvre des projets nouveaux en acceptant qu’ils ne pourront peut-être pas être menés à leur terme ou qu’ils devront être adaptés. »

Laurence Zandecki, chef d’établissement – CNDI de Tourcoing

« Être envoyée aujourd’hui, ça montre bien que c’est une mission qui m’est confiée, plus qu’une nomination. C’est un acte de confiance qu’on me fait pour porter le projet de l’Enseignement catholique. »
Et cette rentrée ?
« Je l’aborde avec joie et créativité ! Les contraintes sanitaires ne doivent pas être placées au premier plan. Ce qui compte, c’est de savoir se réinventer pour vivre nos projets différemment. »