Bienvenue aux sœurs du Burkina Faso !

Sœur Maria, Sœur Florence, Sœur Micheline sont arrivées en Mars. Elles logent au 18 rue Newcomen. Leur mission sera définie plus tard, en fonction de leurs charismes et aptitudes : une insertion dans la ville et la pastorale locale.

Pour le moment nous disent-elles, « nous sommes en phase de découverte : nous allons à la rencontre des familles, des groupes, des autres congrégations religieuses, de toute la pastorale de la paroisse. Roubaix est une ville cosmopolite, et nous n’en avons pas encore fait le tour, mais nous sommes à chaque fois accueillies chaleureusement. » Très touchées par cet accueil, elles font le tour de la paroisse, de la ville, et font connaissance avec le diocèse. Elles ont notamment participé à la journée de la vie consacrée.

Au Burkina Faso, les sœurs de l’annonciation rayonnent par leur engagement social (orphelinat, centres de santé, écoles….). Leur charisme peut se résumer ainsi : « Oui à Dieu de la Vierge Marie à l’Annonciation ».

Pourquoi Roubaix ?

Leur fondateur, premier archevêque de Bobo Dioulasso, Mgr André Dupont, était originaire du diocèse de Lille. C’est en son souvenir que Mgr Ulrich leur a proposé de s’installer à Roubaix.

Leur vie quotidienne se déroule au rythme des prières du jour : laudes, tierce, sexte, none, vêpres, complies. Elles sont en contact avec les autres communautés religieuses de Roubaix, qui leur rendent de menus services, telle que le co-voiturage.

Cette arrivée est une très bonne nouvelle pour Roubaix qui a encore perdu une communauté en 2017, les sœurs du Sauveur.

 

Maryse Masselot

Galerie photos