Le sacrement de réconciliation

  • Mise en ligne : 08/08/2017
hand-black-and-white-white-finger-symbol-religion-

Le pardon est un cadeau

Ce sacrement est le signe de l'amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l'Amour infini de Dieu est toujours le plus fort. En recevant ce sacrement, nous sommes réconciliés avec Dieu. Il nous réconcilie aussi avec l’Église et avec nos frères. Il nous donne la paix et la sérénité et fait grandir nos forces spirituelles pour vivre en chrétiens.

Le péché détériore l’état de sainteté dans lequel le baptême nous a fait entrer ; il abîme le visage de l’Église qui est le Corps du Christ, il est comme un reniement de notre baptême. Le sacrement de la réconciliation nous apporte le pardon de nos péchés et nous permet de retrouver la fraîcheur de notre baptême.

Quelle que soit la manière dont il est célébré, le sacrement de la réconciliation comporte toujours l’aveu de son péché et l’absolution donnée par le prêtre. La façon la plus simple et la plus habituelle pour recevoir ce sacrement est de s’adresser à un prêtre. La rencontre avec le prêtre se fait seul à seul, dans le secret. Si on ne sait pas comment s’y prendre, cela n’a aucune importance, le prêtre est là pour guider la démarche.

Les paroisses de Paris organisent aussi des célébrations communautaires de ce sacrement, et des journées du pardon, en particulier à l’approche de Noël et de Pâques. La dimension ecclésiale de ce sacrement y est plus marquée, et souvent la Parole de Dieu qui nous fait miséricorde y est mieux mise en valeur. Le pardon de Dieu est exprimé par les paroles du prêtre: «Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde ; par la mort et la résurrection de son Fils il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit-Saint pour la rémission des péchés : par le ministère de l’Eglise qu’il vous donne le pardon et la paix.»

« Le pardon n’est pas le fruit de nos efforts, mais c’est un cadeau, un don de l’Esprit-Saint, qui nous comble dans le bain régénérant de miséricorde et de grâce qui coule sans cesse du cœur grand-ouvert du Christ crucifié et ressuscité.C’est seulement si nous nous laissons réconcilier dans le Seigneur Jésus avec le Père et avec nos frères que nous pouvons être vraiment dans la paix.» (Pape François audience générale, 19 février 2014)

Lire aussi