Respectons la dignité de la procréation

  • Mise en ligne : 21/09/2018
A-la-Une-SITE-77-1128x375

A l’approche de l’ouverture du débat parlementaire en vue de la révision de la loi bioéthique, Mgr Ulrich a signé avec les évêques de France la déclaration sur la dignité de la procréation. C’est une invitation à la lire attentivement.

couv-dignite procreation couv-dignite procreation  

Ce texte ne se présente pas comme une position idéologique de l’Église sur le projet d’ouverture de l’AMP aux couples de femmes et aux femmes seules. Il développe cinq arguments résumés ici :

1/ « L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE L’ENFANT » EXIGE UNE RÉFÉRENCE PATERNELLE
2/ LE RISQUE DE MARCHANDISATION DU CORPS HUMAIN
3/ L’IMPACT DE LA TRANSFORMATION DE LA MISSION DE LA MÉDECINE
4/ DES CONSÉQUENCES PRÉVISIBLES DE LA PRÉPONDÉRANCE DU « PROJET PARENTAL »
5/ L’INSUFFISANTE JUSTIFICATION PAR LE SEUL ARGUMENT DE L’ÉGALITÉ.

Ce texte veut être un support de réflexion autour de ces arguments de raison, qui soulèvent des questions éthiques majeures.  Le Bien commun des enfants à naître, de la filiation, de l’exercice de la médecine dans notre société sera-t-il bien envisagé dans le futur projet de loi ? Ce sont les questions qui sont ici posées. 

 

Le texte à télécharger ici en est une synthèse.

 

 

 

Lire aussi