Résister ensemble pour sauver

  • Mise en ligne : 28/03/2018
phpto_durrleman_matter

Trois infirmières protestantes sauvent un bébé juif en 1942

JEUDI 27 septembre 2018 à 18h30

« Résister ensemble pour sauver... »

avec les témoignages de Maurice Baran-Marzak et M. Durrleman

Le 11 septembre 1942, Maurice Baran-Marszak n’avait que 10 ans et son frère était un bébé. Leur mère les tenait tendrement, dans la gare de Fives, à Lille, où des familles juives de la ville étaient rassemblées, sous la surveillance de soldats allemands qui les avaient arrêtés.

Eva Durrleman et Thérèse Matter, protestantes, directrices-fondatrices de l’hôpital-école Ambroise-Paré, avisant la famille Baran qu’elles connaissaient, réussirent à convaincre Mme Baran de leur confier son bébé, le petit Maurice ayant été emmené par la jeune fille au pair qui s’occupait de lui.Finalement c’est une troisième infirmière, France Neubert, qui mit le bébé dans son sac à dos et l’éloigna des soldats allemands.

Grâce à ces protestantes engagées, l’hôpital Ambroise-Paré, dès la débâcle, était devenu l’un des lieux de résistance du Nord et un point d’appui pour qui voulait rejoindre l’Angleterre.

Le dimanche 10 septembre 2017, à l’EHPAD l’Arche Ambroise-Paré à Lille, fut dévoilée une plaque une plaque en hommage à ces trois infirmières protestantes. Elles furent déclarées « Justes parmi les Nations ».

Contact : 03 20 55 25 02  passerelle@nordnet.fr

Rejoindre la Passerelle 

A vivre aussi
décembre 2018
janvier 2019
février 2019
mars 2019
avril 2019
mai 2019
juin 2019
juillet 2019
août 2019
septembre 2019
octobre 2019
novembre 2019