Rangeons notre hardiesse

  • Mise en ligne : 28/02/2019

Lettre diocésaine de Mars 2019

Lors de la célébration d’entrée en Carême, aucun ministre ordonné n’accueille ses frères en procession, pour couvrir leur front de cendres, sans les avoir reçues explicitement. Le Carême est pour tous, à commencer pour soi. Nul ne donne s’il ne reçoit. François de Sales dit clairement à ses prêtres: « Vous n’auriez pas été institués confesseurs, si vous n’eussiez été pêcheurs». La marche vers Pâques est conversion quel que soit l’état de vie de la personne. Le Dieu Amour incarné en son Fils vient nous prendre là où nous sommes.

Que ce Carême 2019 soit donc fervent ! Souhaitons-nous cette motivation les uns pour les autres et les uns par les autres. « Je suis bien hardi de parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre ! » reconnaît Abraham en personne. A la suite de notre père dans la foi, rangeons notre hardiesse si elle est orgueilleuse présomption. Plus exactement, convertissons cette hardiesse en humilité. Que notre ardeur ne s’éteigne pas. Mais qu’elle soit ardeur du pêcheur que le Seigneur veut relever par la mort et la résurrection de son Fils. Les propositions faites par les communautés du diocèse pour monter vers Pâques sont de grande diversité. N’oublions pas de les vivre en quête de l’essentiel : le cœur battant de l’évangile.

Fructueux Carême à vous en ses choses infimes comme en ses plus grandes. En ses vallées comme en ses cimes !

Mgr Bernard Podvin
Missionnaire de la Miséricorde