La pierre de notre Sépulcre

  • Mise en ligne : 23/03/2018
Paul VI

Newsletter diocésaine d'avril 2018

Immense bonheur de connaître la décision du Pape François de canoniser Paul VI à l'automne qui vient !

Serviteur totalement voué à la communion de l'Eglise, grand écoutant de l’humanité, pèlerin de paix, artisan de collégialité, témoin mystique, Paul VI a perçu avec un discernement humble et profond les enjeux de l'évangélisation pour le monde de ce temps. Il le fit avec un effacement hors du commun.

La Semaine Sainte et le Temps pascal sont des journées de prédilection pour recueillir ce que Paul VI percevait du mystère de la résurrection : "La pierre du Sépulcre de Jésus est renversée, disait-il. Celle du nôtre le sera un jour aussi. Nos cendres reprendront forme et vigueur par une métamorphose qui ira au-delà de notre nature présente. Nous aussi, nous ressusciterons ! Si notre voix tremble en proférant une prophétie si stupéfiante, que notre foi ne tremble pas. Que chacun de nous, quel qu'il soit, essaie d'avoir conscience de l'Amour vivant, infini et personnel du Christ envers sa propre personne. Que chacun de nous puisse se dire : j'ai été aimé par Lui de cette intensité-là. C'est enracinée dans cet amour que jaillit l'aube de Pâques !" Oui, la Passion est un Amour venu de plus grand que nous, ayant raison de toute mort.

Éclairés par Paul VI, je nous souhaite de vivre une Pâque d'Amour ! Que ce soit bien l'amour fraternel qui revivifie tout ce qui voudrait demeurer bois sec. Que l'Amour reçu du Christ pascal devienne communicable par toutes les fibres de notre être. Amour perceptible dans les menues actions du quotidien, comme dans les grandes décisions de l’existence. Que nos communautés de vie puissent devenir des lieux où s'expérimente la joie pascale.
Au fil de la lecture des supports diocésains de communication, puissions-nous partager l'Amour que nul ne peut ravir à l'homme.
Durant le Carême, nous avions retenu l'Alléluia. Cette prescription liturgique n'est pas du formalisme. Elle prépare les cœurs à ce qui les dépasse. Elle apprête l'humanité à recevoir une joie surabondante. Paul VI voyait dans l'Alléluia "la note spontanée et explosive, disant tout, et suggérant plus encore". Si nous laissons jaillir l'Alléluia, que nul n'en soit exclu!...

Mgr Bernard Podvin
Missionnaire de la Miséricorde.

Lire aussi