Parole de personnes victimes

J’ai pu lire, comme vous peut-être, le témoignage d’une personne victime d’agression sexuelle de la part d’un prêtre  (la Voix du Nord du 14 octobre 2021) titré “Non monseigneur, vous ne m’avez pas écoutée”.

Ce témoignage, avec celui d’autres victimes en France, vient redire l’importance du travail à mener autour de nos cellules d’accueil et d’écoute.  
 
Recevoir et entendre une personne ne suffit pas toujours à ce qu’elle se sente écoutée et accompagnée, même si c’est notre intention à son égard. Le traumatisme est profond, l’attente est immense et la réponse très difficile à assurer. Des personnes victimes ont pu trouver dans notre cellule d’écoute, ainsi que dans l’accueil et l’orientation procurés par l’URSAVS (Unité dépendante du CHU), un soutien et un certain réconfort. Mais auprès de certaines personnes victimes, cet accompagnement n’a pas répondu à ce qu’elles attendaient. Sincèrement je le regrette et j’en suis peiné.
 
Cela fait écho au rapport Sauvé qui consacre une part importante à l’analyse des cellules d’écoute mises en place dans les diocèses. C’est pour nous un vrai travail d’évaluation des options, des résultats et des retours des personnes victimes à prendre en considération pour, sans renier le travail accompli, prendre en compte autrement les besoins spécifiques des personnes.
 
J’étudie actuellement ce rapport et ses 45 recommandations en vue de l’assemblée plénière des évêques. Mes proches collaborateurs, ceux du Conseil épiscopal notamment, y travaillent aussi, et nous pourrons en échanger avant l’assemblée. J’invite également les responsables diocésains, les agents pastoraux et les fidèles à l’étudier et faire connaître leur point de vue.
 
Votre participation est essentielle. Nous avons à poursuivre ensemble, en Eglise, ce travail de lutte contre la pédophilie et d’accompagnement des personnes victimes. 
† Laurent Ulrich, Archevêque de Lille
14 octobre 2021
Pour partager votre analyse des recommandations :
luttercontrelapedophilie@lille.catholique.fr
La cellule d’accueil et d’écoute du diocèse de Lille est composée de quatre membres, deux laïques, le vicaire général et l’archevêque. Elle reçoit les personnes victimes qui se manifestent par mail ou courrier. Cette cellule ne prodigue pas de soin thérapeutique mais une écoute, une attention et une reconnaissance pour les personnes victimes de violences sexuelles dans l’Eglise.
ecoute.victimes@lille.catholique.fr
Cellule d’écoute des victimes – Archevêché de Lille CS 60022 – 59042 Lille Cedex

Ou en écrivant directement à Mgr Laurent Ulrich à cette même adresse.