Olivier Corion

  • Mise en ligne : 21/08/2018
CORION

Olivier sera ordonné diacre le 6 octobre 2018

Olivier et Agnès habitent Hazebrouck, ils sont mariés depuis 23 ans et ont 3 enfants, âgés de 13 à 22 ans. Olivier est directeur adjoint du Collège St Bertin à Saint Omer, Agnès est assistante sociale. Ils sont très engagés dans la pastorale des jeunes : Olivier en responsabilité de l’animation pastorale du collège St Bertin et en accompagnement de l’animatrice en pastorale des CM2 de la paroisse st Bernard ; en couple par la préparation au baptême des enfants de 3 à 7 ans dans leur paroisse. Ils font partie d’une équipe Notre Dame, lieu de ressourcement pour leur couple. Agnès est membre du relais social d’Hazebrouck et fait partie d’une association d’accueil de famille de réfugiés à laquelle Olivier apporte une aide technique.

En paroisse ils participent toujours activement à la préparation de temps forts tels que Festi Paroisse en octobre. Ils ont longtemps été engagés dans le Mouvement Eucharistique des Jeunes. Il leur a d’ailleurs fallu choisir entre le parcours vers le diaconat et la prise de responsabilité au sein de ce mouvement. Voici leur témoignage : « C’est le père Petitprez, vicaire épiscopal, qui nous a proposé de réfléchir en couple à la possibilité de cheminer vers le diaconat. Etant très engagés en Eglise, nous en avons discuté avec le Père Bordarier, alors responsable diocésain du diaconat et avec Jean-François Tevenaz, ami et diacre d’Hazebrouck, et avons décidé de répondre positivement.


" Nous avons pu humblement poser notre choix dans les mains de Dieu. "


La formation est importante. Elle demande, certes, un investissement conséquent, mais, la durée amène de la sérénité. L’accompagnement, entamé en fin de la seconde des six années de formation, participe aussi à se poser de nombreuses questions tant spirituelles que matérielles concernant le diaconat, notre place et notre future place dans l’Eglise, notre présence auprès de chacun. L’acceptation de poursuivre, jusqu’à l’ordination, est ainsi prise paisiblement, avec confiance. Notre parcours vers le diaconat a été ponctué d’événements nous obligeant à retarder d’une année l’ordination. Cela n’a pas été simple, mais a permis d’aborder cette dernière année plus paisiblement. Nous avons pu humblement poser notre choix dans les mains de Dieu. Nous avons eu de nombreuses joies au cours de ces années de formation. La joie des rencontres, la joie de vivre les ordinations des diacres de notre année de formation, la joie de (re)découvrir cette merveilleuse pluralité des membres de l’Eglise. Le bonheur d’assister à la confirmation de notre fille Agathe. Et bien d’autres joies !
Nous sommes portés par ce verset de l’évangile de Luc : ‘Et moi je suis au milieu de vous comme celui qui sert’ (Lc 22,27) »

 

Propos recueillis par Maryse Masselot

Lire aussi