Nicolas Spriet

  • Mise en ligne : 21/08/2018
SPRIET

Nicolas sera ordonné diacre le 6 octobre 2018

Nicolas et Marie Pierre sont mariés depuis 41 ans. Ils habitent Leers, ont 3 enfants et 5 petits enfants. Après avoir été responsable de fabrication en imprimerie, Nicolas est retraité. Leurs engagements pastoraux sont nombreux. Nicolas : délégué provincial de Pax Christi, membre d’une conférence St Vincent de Paul, de l’équipe d’animation spirituelle du train jaune à Lourdes, vice-président du CEP. Marie Pierre : Préparation au baptême, graine de parole et accompagnement des 3-7 ans, équipe liturgique, accueil à l'église, hospitalière du train jaune à Lourdes, chorale. Ils font tous deux partie de l’association « Les amis de Fraouton Cameroun ».


" La fraternité qui s'est créée avec les autres couples est pour nous une grande joie. "


C’est en 2012 que leur curé les a interpellés pour cheminer vers le diaconat, voici leur témoignage : « Après une période de réflexion sur le diaconat et le rôle du diacre (il n'y a pas encore de diacre dans notre paroisse), nous avons démarré l'année de discernement en septembre 2013. Le cheminement que nous acceptions d'entreprendre était pour nous un prolongement de notre attachement au Christ et à son Eglise et nous étions prêts à se mettre à son service. La formation et l'accompagnement nous ont vraiment aidés dans notre cheminement, dans des registres bien différents. La formation, par son côté plus théorique nous a permis d'acquérir des bases, mais surtout d'enraciner notre foi, en partageant avec d'autres nos connaissances, nos expériences sous la conduite de l'Esprit. Chaque année elle nous a offert un temps de retraite permettant d’intérioriser et relire ce que nous avions vécu. L'accompagnement nous a permis d’appréhender de manière concrète le diaconat, de mesurer ce que le diacre pouvait apporter à l’Eglise et comment nous pouvions être témoins du Christ. Nous avons été sensible au soutien que nous apportait cette équipe, par sa parole et par sa prière.

Hormis la confidentialité qui nous a été demandée et qui ne nous permettait pas de donner à nos amis ou en paroisse, la raison de nos absences certains week-ends, nous n'avons pas vécu de réelles difficultés dans notre cheminement. La fraternité qui s'est créée avec les autres couples engagés dans la même année est pour nous une grande joie. Nous nous sentons en confiance et nous apprécions avec bonheur nos moments de rencontres et de partage. Nous sommes portés par ces versets de l’évangile de Jean : "Je suis le chemin, la vérité et la vie (Jn 14,6)"; et "Je suis la vigne, vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit (Jn 15, 5)."


Propos recueillis par Maryse Masselot

Lire aussi