Agir pour les personnes isolées

« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Mt 25,40)

Autour de nous, nous connaissons des personnes fragiles, des personnes isolées. N’oublions pas qu’en temps de Carême nous sommes tout particulièrement invités à la charité et au partage envers nos frères.

Rendons-nous attentifs à leurs besoins : des gens qui ne peuvent pas faire leurs courses alimentaires ou se rendre à la pharmacie (une maman qui est seule à la maison avec ses enfants par exemple), ou simplement qui ont des difficultés à porter des courses lourdes (en raison de leur âge ou de leur santé), des personnes isolées et qui ont besoin d’un contact téléphonique, ou de petits services du quotidien (comme un plat cuisiné).

Xavier a déposé dans les boîtes aux lettres de sa rue son numéro de téléphone avec un message « J’habite au 5, si quelqu’un a un souci, est en difficulté ou isolé, il peut me contacter ». Elise a sonné chez ses deux voisines de l’étage du dessous qu’elle avait déjà croisées, mais qu’elle ne connaissait pas et elle leur a proposé d’aider pour des courses. L’une de ses voisines a été très heureuse qu’on l’aide.

Tout en respectant les mesures d’hygiène nécessaires, les « gestes-barrière » et l’attestation de déplacement obligatoire, nous pouvons manifester et recevoir des gestes de solidarité. C’est une belle occasion de recréer des liens fraternels dans notre voisinage.

Quelques initiatives et idées, dans lesquelles piocher sans modération :

Donner le sourire aux personnes âgées

En EHPAD ou chez eux, les personnes âgées ne reçoivent plus aucune visite et leur santé peut vite s’en trouver affectée. Pour les soutenir pendant cette période, quelques idées :

  • Demander aux enfants de dessiner pour eux : des dessins colorés pour les personnes âgées, une demande d’un prêtre du diocèse de Rouen que chacun peut mettre en application chez soi.
  • Ecrire aux résidents et personnes âgées isolées : une proposition d’un aide-soignant d’écrire aux résidents des EHPAD, que l’on peut étendre à toutes les personnes âgées isolées.
  • Appeler régulièrement les personnes isolées que vous connaissez

L’entraide entre voisins

  • Proposer de faire les courses pour ses voisins vulnérables, en laissant par exemple son contact dans leurs boîtes aux lettres pour faire savoir que l’on est disponible en cas de besoin
  • Développez l’initiative Voisins Solidaires dans votre immeuble, votre quartier : faites vous connaître, proposez vos services ou votre écoute
  • Rejoignez des groupes locaux d’entraides (sites de mairie, groupes Facebook…)
  • Appeler les habitués de la messe pour prendre de leurs nouvelles et savoir si quelqu’un peut les aider en cas de besoin, s’il leur manque quoi que ce soit (courses, santé…)
  • Mettre en place une chaîne de mails pour prendre des nouvelles les uns des autres
  • Se renseigner auprès des distributeurs des journaux paroissiaux : eux qui connaissent le quartier, quelles sont les personnes dont il faut se soucier particulièrement pendant le confinement ?

Penser aux sans-abris

Les sans-abris sont les grandes victimes du confinement.
Agissez avec humanité lorsque vous les croisez.