Mission de la mer

  • Mise en ligne : 07/07/2017
mission de la mer

L'Église aux confins de la terre : être à l’écoute des marins

La mission de la mer à Dunkerque depuis 1950

10 000 marins rencontrés chaque année par des prêtres, diacres et bénévoles pour répondre aux besoins humains et spirituels des marins.

«Marie est l’étoile de la mer et le vaisseau, le chemin dans la mer, le filet. (…) Ô vous qui flottez sur les eaux
agitées de la vaste mer, (…) regardez cette étoile, fixez vos yeux sur elle, et vous ne serez point engloutis par
les flots. »
Saint Bernard de Clairvaux - XIIe siècle


Des vigies d’humanité
"Le vrai progrès n’est pas que soyons de plus en plus performants pour les services que nous rendons aux marins, mais que nous ne tombions pas dans le piège du mercantilisme qui voudrait faire de nous des distributeurs de services. Il ne s’agit pas seulement de demeurer des gestionnaires de services, les agents portuaires le font très bien, mais que nous soyons des veilleurs, des vigies d’humanité.
Oui, nous devons être présents là où les droits de l’homme se trouvent bafoués, diminuant et fragilisant les conditions de vie des marins.
Oui, il nous faut essayer de multiplier nos disponibilités pour être à l’écoute de tous ces marins que l’on réduit peu à peu à n’être que des outils au service de la productivité.
Oui, il nous faut maintenir des espaces de liberté pour que le marin ne puisse être l’objet de manipulations ou d’enfermements, mais conserve l’essence de sa nature, dans une main tendue, un regard généreux, un sourire complice et affectueux."
Père Manu Langrand, délégué diocésain de la mission de la mer

«Jésus Christ accompagnait ses disciples lors de leurs voyages en barque, il les aidait dans leurs efforts et calmait les tempêtes. Ainsi, l’Église accompagne elle aussi les gens de mer, en tenant compte des besoins pastoraux spécifiques de ceux qui, pour des raisons diverses, vivent et travaillent dans le secteur maritime.» Jean-Paul II

chapelle-saint-andre-des-marins-loon-plage-1392658 chapelle-saint-andre-des-marins-loon-plage-1392658  La chapelle Saint-André-des-Marins à Loon-Plage
Comme un phare tourné vers la mer, cette chapelle, construite avec trois conteneurs bleus, deux à plat et un troisième de douze mètres posé à la verticale, est née de la rencontre de Mgr André Delepoulle avec un marin philippin, qui avait fait part de son besoin de «nourriture spirituelle» pour accompagner ses voyages au long cours. Le grand port maritime de Dunkerque a accepté de mettre à disposition un terrain à condition que l’édifice puisse être mobile en cas de projet d’extension du port. D’où l’idée des conteneurs, émise par l’architecte Jérôme Soissons. Mgr Delepoulle a ensuite trouvé les financements privés pour mener à bien son projet.
La chapelle peut accueillir quinze à vingt personnes de toutes confessions. Elle est recouverte à l’intérieur de polystyrène jaune pour l’isolation, et dispose du chauffage et de l’électricité. Les meubles liturgiques ont été fabriqués à partir de bois d’accorage récupéré sur les ports, et le tabernacle est en forme de fanal de bateau (lampe).
Une messe est célébrée chaque samedi à 18h.

«Jésus nous demande de pousser notre barque au large, et d’avancer en eaux profondes…» Mgr André Delepoulle

poeme bernard vincent poeme bernard vincent  
Extrait d’un poème de Bernard Vincent, diacre du diocèse de Lille

Lire aussi