Mise à disposition de la Maison Paul VI

Notre maison Paul VI, maison diocésaine d’accueil et de formation, n’abrite plus de salarié depuis le début du confinement, hormis l’intendant. Par ailleurs, en tant qu’ancien séminaire, des chambres y sont disponibles. Dans une aile du bâtiment, quelques mineurs non accompagnés ont passé tout l’hiver ; ils sont scolarisés, et dans cette aile de la maison, ils ont pu être accueillis et accompagnés par des équipes venues de plusieurs paroisses de la métropole lilloise : des dizaines de personnes se sont mobilisées, par quinzaine de jours, pour le ravitaillement, les repas, la garde de nuit et d’autres services. C’est le service de la Pastorale des Migrants qui a pris en charge cet accueil, comme depuis plusieurs années il le faisait en logeant ces jeunes dans les paroisses, à tour de rôle. Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille, avait décidé, dès que se sont profilées les premières mesures de lutte contre le COVID 19, que ces jeunes resteraient dans cette maison jusqu’à fin mai, et non, comme cela était prévu, jusqu’à mi-avril.

Dans une autre aile du bâtiment, une quinzaine de chambres encore disponibles viennent d’être mises à la disposition de l’Etat, à la demande du Préfet « Égalité des chances » pour la durée du confinement. En effet, le Préfet devait prendre en charge plusieurs dizaines de SDF qui ont été logés dans des chambres d’hôtel ; mais certains présentent des symptômes légers du virus ; ils ne peuvent être accueillis dans les hôpitaux, mais ils doivent être confinés, et surveillés dans l’évolution possible de leur état de santé. Cela demande des logements distincts ; le fait que toute une aile de la maison soit vide – l’intendant de la maison et les mineurs non accompagnés se trouvant dans l’autre partie bien séparée et sans communication – et dispose de cet équipement la rendait apte à répondre à cet appel urgent et spécifique. Nous ne disposons pas de personnel pour cet accueil : c’est la Croix Rouge qui est missionnée par le Préfet pour cet accompagnement dans toute la durée du confinement.
La maison Paul VI est suffisamment grande pour permettre un éloignement suffisant entre les deux groupes de résidents, et ne pas risquer une contamination. Et bien sûr toutes les précautions sanitaires qui s’imposent pendant le séjour de ces personnes seront poursuivies après leur départ.
 « Le diocèse de Lille répond ainsi à deux demandes consécutives et en est heureux, précise Mgr Ulrich. Pendant la crise sanitaire que nous traversons, nous savons que la relation d’amour qui nous attache au Seigneur, l’accueil de sa parole nous ouvre au souci de l’autre, du plus fragilisé, de celui qui n’a pas de lieu fixe. Oui, nous appelons les chrétiens à garder et à approfondir une vitalité spirituelle, en leur proposant des moments de prière et des liturgies ; mais le Seigneur veut aussi habiter dans nos maisons. La prière et le service, l’écoute de la Parole et l’accueil fraternel vont de pair. »