Les Ateliers de Création

  • Mise en ligne : 18/05/2018
IMG_9978

Pendant plusieurs mois, ils ont créé le décor du rassemblement de Pentecôte 2018. Thomas Kimmerlin a immortalisé en vidéo ce travail.

A Lille Grand Palais, le 20 mai 2018, est dévoilé le mobilier liturgique réalisé par la Commission diocésaine d’art sacré avec des personnes en situation de handicap, résidents, aumôniers et bénévoles.

« Créer des œuvres qui portent, à travers le langage de la beauté, une étincelle d’espérance et de confiance…, la beauté qui soignera les nombreuses blessures qui marquent le cœur et l’âme des hommes et des femmes de notre temps. » Ces encouragements du pape François aux artistes ont eu une résonnance particulière auprès de la commission d’art sacré du diocèse de Lille. Depuis 2014, elle met sur pied et accompagne des « ateliers de création ». Les premiers étaient destinés à des enfants de CM1 et CM2. Ils se sont poursuivis avec des personnes en situation de handicap du Centre Hélène Borel, « Six compagnons sur les pas de Jésus », qui ont réalisé un chemin de croix toujours visible dans la chapelle de la maison d’accueil Marthe et Marie. En 2017, ce sont des patients de l’EPSM* de Bailleul qui ont à leur tour fait un chemin de croix installé dans le parc de la maison diocésaine de Merville. Cette année, les Six compagnons et les patients de l’EPSM de Bailleul ont été rejoints par les ceux des EPSM d’Armentières et de Saint-André. Avec les aumôniers et les bénévoles des équipes d’aumônerie, ils sont environ quatre-vingt-dix à avoir contribué à la réalisation du mobilier liturgique et du décor de la célébration diocésaine de confirmation.

Un travail collectif

Dès la fin du mois d’août 2017, chacun a pris part à l’ouvrage en faisant couler la peinture sur des panneaux inclinés, ou en l’étalant avec un rouleau, en sciant, coupant, clouant, ou seulement en encourageant. En priant aussi, car ce que l’on faisait, on le faisait pour le Seigneur et pour tous ses amis rassemblés, pour accueillir l’Esprit répandu dans les coeurs.

Anne da Rocha Carneiro, Gil Dara et P. Bruno Minet

*EPSM : établissement public de santé mentale


Prochainement sur KTO !