Journée mondiale des réfugiés

DÉCLARATION POUR LA JOURNEE DES RÉFUGIÉS 2021

Nous, les pasteurs actuels des Eglises présentes le long de la Manche, réaffirmons la déclaration faite par nos prédécesseurs à Calais en septembre 2015. Nous trouvons malheureux qu’il soit nécessaire d’appeler de nouveau à écouter les étrangers parmi nous qui sont exilés de leur terre natale. Ils sont nos frères et sœurs en humanité et méritent d’être aidés pour trouver des lieux où ils peuvent vivre dignement et contribuer à la société civile.

Avec tristesse, nous observons le manque d’espoir qui pousse les personnes en détresse à se faire exploiter par les trafiquants et ainsi accroître les profits de leur commerce illégal.

Nous sommes encouragés par toutes les personnes qui, quelle que soit leur croyance religieuse, offrent généreusement un soutien financier et matériel, du temps et des compétences, un abri et un logement. Ces personnes passent outre les discours menant aux préjugés et à la peur et qui empêchent de créer de nouvelles politiques constructives, au-delà de la fermeture des frontières et du renforcement de la sécurité. Les histoires de chacun devraient être entendues avant que les décisions concernant leur avenir ne soient prises.

Nous exhortons tous ceux qui se rassemblent dans les lieux de culte le long des frontières des États européens à prier et à rassembler des éléments pour plaider en faveur d’un meilleur traitement de tous les femmes, hommes et enfants vulnérables.

Pour nous-mêmes, nous prenons la résolution d’encourager les habitants de nos régions à créer un climat d’accueil et de compréhension pour ces exilés qui partagent les espoirs et les besoins de toute l’humanité.

Lode Aerts
Évêque catholique de Bruges

Rose Hudson-Wilkin
Évêque anglicane de Douvres

Robert Innes
Évêque anglican de Gibraltar en Europe

Olivier Leborgne
Évêque catholique d’Arras, Boulogne et Saint-Omer

Laurent Ulrich
Archevêque catholique de Lille

John Wilson
Archevêque catholique de Southwark

 

STATEMENT FOR REFUGEE DAY, 2021

We, the current leaders of churches alongside the English Channel, affirm the statement made by several of our predecessors at Calais in September 2015. Sadly, we find it necessary to repeat calls for people to respond to the challenge of listening to the strangers amongst us who are exiled from their homelands. These are fellow humans who deserve to be helped to find places where they can live in dignity and contribute to civil society.

With sadness, we observe the lack of hope that drives people in distress to become exploited by traffickers and add to the profits of their illegal trade.

We are heartened by those who generously offer financial and material support, time and skills, shelter and accommodation, whatever their religious conviction. They ignore the myths that lead to prejudice and fear that apparently prevent politicians from creating new and constructive policies that go beyond closing frontiers and employing more security staff. Their stories should be heard before decisions about their futures are announced.

We urge all who gather in places of worship along the frontiers of European states to pray and gather information to support pleas for better treatment of all vulnerable men, women and children.

For ourselves, we resolve to work to encourage residents to create a climate of welcome and understanding for strangers who share in the hopes and needs of all humanity.

Mgr Lode Aerts
Bishop of Bruges

Rt Revd Rose Hudson-Wilkin
Bishop of Dover

Rt Revd Robert Innes
Bishop of Gibraltar in Europe

Mgr Olivier Leborgne
Bishop of Arras, Boulogne & Saint-Omer

Mgr Laurent Ulrich
Archbishop of Lille

Most Rev John Wilson
Archbishop of Southwark