Un jour pour Dieu, un jour pour toi

  • Mise en ligne : 29/09/2018
monasteredelaplaine

A l’occasion du synode sur les «jeunes, la foi et le discernement vocationnel», de nombreux monastères et abbayes ouvriront leurs portes aux jeunes pour une découverte de la vie monastique.

C'était le cas du monastère Notre-Dame-de-la-Plaine à Saint-André-Lez-Lille. Dans son homélie, le père Bonniez a rappelé l’invitation de Jésus à partager sa joie, la véritable joie, en écho à l’Evangile de Luc : "En ce temps-là, les 72 disciples que Jésus avait envoyé revinrent tous joyeux" ».

La soeur Odile, soeur hôtelière du monastère nous parle de cette journée :

« Je suis chargée d’accueillir toutes les personnes qui veulent séjourner au monastère, les groupes, les personnes seules, les retraitants… L’idée de cette journée « un jour pour Dieu, un jour pour toi », organisée au plan national, nous est venue à la fois du service des moniales et de la conférence monastique de France, dans le cadre du synode des jeunes. Beaucoup de monastères ouvrent leurs portes, en particulier dans notre région, au Mont des cats, à Wisques, au carmel de St Saulve, et chez nous.

Chaque monastère était libre d’organiser sa journée selon ses possibilités et disponibilités, et nous avons choisi un accueil d’une journée.

Nous sommes cisterciennes bernardines, c’est-à-dire que nous sommes d’abord moniales, avec une vocation contemplative (offices classiques qui vont de Laudes à Vigile), mais l’histoire nous a donné une ouverture éducative. Ici, à Saint-André, nous avons une école primaire.

De plus en plus nos maisons sont orientées vers l’hôtellerie et l’accueil. Nous donnons la priorité aux groupes d’Eglise, mais c’est vraiment ouvert à toutes et tous : la maison dispose de grandes pièces et d’un parc où chacun(e) peut trouver sa place.

L’idée de cette journée, intitulée « Viens et vois ! », c’est de faire découvrir la vie monastique, en particulier à des jeunes. En effet, c’est difficile de les « attirer ». Nous avons une seule novice (Annabelle) en Angleterre, où se passe le noviciat pour le moment. En revanche il y a pas mal de vocations dans d’autres pays, en particulier le Congo et le Vietnam.

L’histoire de chaque vocation est particulière, et c’est compliqué de l’expliquer et de la résumer. On en parle en deux minutes, mais en fait c’est un chemin, qui continue toujours. Pour moi c’est un questionnement qui a duré quelques années, et finalement j’ai eu la certitude que le Seigneur m’attendait là, mais dans une grande liberté, à l’âge de 25 ans. Dans la vie d’une religieuse, il y a des moments difficiles, comme dans toute vie d’homme ou de femme. La vie extérieure entre dans la communauté, par des journaux, par internet, par des partages avec les gens qu’on accueille.

Cette journée du 6 octobre, c’était un bonheur de la préparer, et toute la communauté espère partager ce bonheur avec les participants. »

Témoignage Stéphanie – Preux-au-bois – 35 ans –Professeur SVT

« Je suis une formation pour devenir oblate, je connais déjà la communauté pour y venir régulièrement, et j’avais vu que partout on proposait une journée au sein des monastères et j’ai eu envie de venir voir. Ce qui m’a vraiment attirée, c’est la découverte de la Lectio Divina. La lecture et l’étude de la Parole de Dieu, c’est important dans ma vie, surtout comment elle m’inspire dans mon existence de tous les jours. J’aimerais vraiment la mettre en place tous les jours de ma vie, car c’est essentiel de relire l’écriture et de la mettre en lien avec la vie au quotidien. En fait, tout est lié : la partie spirituelle, la partie professionnelle, la partie privée. »

 

Témoignage Laura – 26 ans – Roubaix – En recherche d’emploi secrétariat.

« Je participe aux activités de la communauté du Chemin Neuf. Je m’y retrouve vraiment bien parce que c’est oeucuménique et ouvert à tout le monde. J’aime bien tout ce qui est louange et adoration. C’est important de prier tous les jours. J’ai eu envie de venir ici aujourd’hui pour découvrir comment vivent réellement les sœurs. Ce qui m’intéresse, c’est de voir ce qu’elles font réellement en dehors des temps de prière et de célébration »

Propos recueillis par Maryse Masselot

 

Que proposaient de vivre des dizaines de monastères en France le 6 octobre ?

A l’initiative du Service des Moniales (SDM)et de la Conférence Monastique de France (CMF), une journée d’accueil est effectivement offerte aux 16-30 ans, au moment où s’ouvrira à Rome le synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». C’est le « Viens et vois » du Christ qui est proposé pour quelques heures : « Un jour pour toi, un jour pour Dieu ». Si l’intention initiale est de donner aux jeunes l’occasion d’approcher la vie monastique, une réalité de la vie de l’Église qui leur est souvent inconnue, cette journée permettra aussi aux moines et moniales, en offrant leur témoignage, de rencontrer la nouvelle génération pour mieux la connaître, porter ses désirs, ses aspirations et ses difficultés devant le Seigneur. Il suffit de consulter le site du SDM pour avoir un aperçu des propositions : chaque monastère, selon son charisme et ses possibilités, a mis en œuvre sa créativité. On trouve à la fois des propositions communes et des accents propres !

Dans le diocèse de Lille

MONASTERE NOTRE DAME DE LA PLAINE   59350

www.cisterciennes-bernardines.org

ABBAYE DU MONT DES CATS (OCSO) 59270

www.abbaye-montdescats.fr

 

 

A vivre aussi
octobre 2018
novembre 2018
décembre 2018
janvier 2019
février 2019
mars 2019
avril 2019
mai 2019
juin 2019
juillet 2019
août 2019
septembre 2019