Témoignage

  • Mise en ligne : 16/01/2018
35269969

Frédéric Lambin, créateur d’entreprise, nous parle de la façon dont sa foi a changé sa manière de travailler et de vivre.

Le signe ostentatoire de ma foi : mon enthousiasme !

Frédéric Lambin, créateur d’entreprise engagé dans de nombreuses associations, a été baptisé en 2015, à l’âge de 50 ans. Il nous parle de la façon dont sa foi a changé sa manière de travailler et de vivre.

Discernement

Ma foi me permet de prendre du recul et de relativiser. Avant, j’avais comme une boulimie de responsabilités, j’engloutissais les journées et les rendez-vous pour combler un manque de confiance en moi et en la vie. Je me sentais coupable de ne pas en faire assez. Aujourd’hui, je sais dire non, j’accepte mes failles et mes vulnérabilités plus facilement. Je fais une chose à la fois, un jour à la fois. Si cela ne s’est pas fait, je me dis que cela ne devait pas se faire.

Une nouvelle façon d’être

J’ai une autre façon d'écouter, de décider. Je tente d'être pleinement présent à l'autre et à la situation, d’être patient, d’accepter le quotidien et d’être capable de voir du merveilleux là où avant je voyais du médiocre. Je m’efforce de voir dans chaque interlocuteur un frère, une sœur, un fils ou une fille de Dieu, tout simplement. De voir plus encore l'étincelle, le talent potentiel, la part d'humain et la part de Dieu chez l’autre, même chez le découragé, le dépressif, le cynique, le grincheux, le rabat-joie, la personne avec un handicap mental lourd. Chaque être est une surprise, une possibilité de recevoir et de donner. Chacun peut réussir.

Toute la journée sous le regard de Dieu

Je vis ma foi tout au long de ma journée, discrètement. Le seul signe ostentatoire de ma foi est mon enthousiasme, plein de Dieu ! Je commence ma journée par la prière, puis au cours de ma journée de travail, je mets mes rencontres sous le regard du Seigneur, jusqu’au soir, où je relis ma journée lors de la messe quotidienne. Parfois, je parle de ma foi avec des collaborateurs, musulmans notamment, car je suis curieux de découvrir les autres religions.

La force de la foi

La prière quotidienne suscite chez moi un renouvellement permanent et réactive ma créativité. C’est une (re)conversion et une renaissance de chaque jour. Je me rends compte que la force concrète de notre foi  se révèle dans les épreuves. Prier m’aide à pardonner, et m’apporte paix et sérénité, pour ne plus être dans la colère ou la vengeance. Jésus nous a dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent ».

«  Avant, je croyais en l’homme, l’homme qui croit en Dieu. Aujourd’hui, je crois en Dieu qui croit en l’homme »

 

Son parcours

Psychologue et graphologue de formation, Frédéric Lambin a créé en 1990 la société AXAD, Conseil en ressources humaines, qui intervient notamment dans le recrutement et l’accompagnement des travailleurs handicapés dans l’entreprise. Engagé dans de nombreuses associations (L’école de la deuxième chance, Grand Lille, l’Arche, l’Orchestre national de Lille, Unis Cité Nord-Pas-de-Calais Picardie, service civique chez les jeunes…), il a vécu une véritable conversion fin 2011 et reçu le baptême en 2015. Sa foi a changé sa manière de manager et sa relation aux autres.

 

À écouter sur RCF

rcf_site_internet rcf_site_internet  

L’émission Les B-A - BA de la foi : Les questions naïves d’un néophyte (Frédéric Lambin) à un docteur en théologie, le père Pierre Descouvemont

 

 

 

 

 

Lire aussi