François Richir

  • Mise en ligne : 06/08/2018
RICHIR

François sera ordonné diacre le 6 octobre 2018

François et Christine habitent Mons en Baroeul et sont mariés depuis 39 ans. Ils sont parents de 4 enfants, tous indépendants et exerçant un métier.

François, aujourd’hui retraité, a dirigé un service de tutelle pour personnes handicapés intellectuellement. Il continue d’exercer des missions pour la fédération nationale de services de tutelle (UNAPEI), sous diverses formes. Il reste photographe professionnel et collabore régulièrement avec le diocèse de Lille. Il préside une association, l’APIM HF, qui défend les droits de personnes handicapées mentales placées en institutions.
Christine, elle aussi en retraite, était auparavant animatrice en pastorale au service du catéchuménat, de la Parole, et du CIPAC.

En 2013 ils ont été interpellés par une équipe du doyenné en vue d’engager le cursus de formation vers le diaconat permanent.

« Ce qui m’a donné envie de répondre positivement » nous dit François, « c’est la notion de service à l’autre ; être au service au sein des communautés diverses, afin de continuer à être disciple du Christ, Lui qui nous a donné sa vie, en communion avec son Père et l’Esprit Saint. Le cheminement spirituel en lien avec d’autres couples, durant l’année de discernement, nous a permis de mieux cerner les missions du diacre permanent et de formuler un « oui » à la formation.
 

" Ce parcours vers le diaconat est un beau cheminement et me rend heureux. "


Cette formation a été un temps de maturation sur le plan humain, spirituel, ainsi qu’ecclésial, et non une addition de connaissances. Christine et moi avons vécu, et vivons encore, un temps de fraternité avec d’autres couples, qui me permet de réaliser un travail en profondeur à partir des Ecritures. Nous avons bien vécu les rencontres régulières avec l’équipe d’accompagnement locale. Des échanges profonds, des questionnements, des regards croisés, une écoute attentive et bienveillante qui ont permis de cheminer avec sérénité. La formation théologique, christologique, ecclésiologique, toujours à poursuivre, donne des bases pour préparer le futur diacre à sa mission. »

Dans leur paroisse, François est impliqué de différentes façons : membre de l’équipe d’accompagnement des familles en deuil, coordination de l’équipe de décoration florale de l’église st Jean Bosco, membre et photographe du journal paroissial « Visages ». Avec Christine ils envisagent d’animer un atelier biblique, ce qu’elle fait déjà, et qui sera pour lui une découverte.

François nous dit son bonheur d’avoir été appelé : « Ce parcours vers le diaconat est un beau cheminement et me rend heureux. Il prolonge ce qu’a été ma vie professionnelle et mes convictions religieuses : la notion du service, en complément de la Parole et de la liturgie. Je suis touché par ce verset de l’Evangile de Jean : « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l'amour que vous aurez les uns pour les autres »  (Jn 13, 34-35). Pour moi, l’essentiel est là et si chacun de nous le met vraiment en pratique (moi, le premier) notre monde sera différent. Je pense aussi à l’homélie de Mgr Hérouard lors de la célébration des ministères institués du 20 juin 2018 : « être au service humblement »

 

Propos recueillis par Maryse Masselot

Lire aussi