Faites la Paix : nous y sommes tous invités !

  • Mise en ligne : 27/04/2018
DSC_7061

19-22 avril : revivez les moments forts des 4 jours du centenaire de la paix (photos, message du Pape et de Mgr Ulrich)

Retour en quelques points
et en photos
sur les 4 jours pour la Paix

  • Jeudi 19 avril : Commémorer

DSC_8884 DSC_8884  Un beau moment de communion s'est vécu au mémorial Notre Dame de Lorette.

En ce lieu du souvenir, des représentants des nations belligérantes, des autorités locales, des religions présentes sur les territoires du Nord et du Pas de Calais, ont posé des mots de paix pour le monde d'aujourd'hui et de demain. Et cette paix germera aussi avec les nouvelles générations qui se lèvent et chantent haut et fort cet appel "Faites la paix". 

Sous le soleil des Hauts de France, la paix, au-delà de nos différences et de nos croyances, a semblé possible...
Voir les photos de la journée

  • Vendredi 20 avril : Comprendre

Campus de la paix – Congrès internationnal

DSC_6601 DSC_6601  Une journée de réflexion pour s’interroger sur le sens de la guerre à travers des conférences et ateliers- débats à l’université catholique de Lille.
Pourquoi la Grande Guerre ?
Pourquoi les tentatives de paix n'ont pas abouti ?
Le rôle des civils, la guerre et la paix ?
Menés par des spécialistes français et internationaux : Andrea Riccardi (ancien ministre italien), Jean-Claude Guillebaud (ancien responsable de Reporters sans frontières), sir Gerald Pillay (recteur de l’Université de Liverpool Hope – Angleterre), Paul de Puybusque (ancien chef d’état-major du général commandant la force d’action terrestre), Assumpta Mugiraneza (historienne franco-rwandaise)…

Inauguration de l'oeuvre de Nicolas Alquin

DSC_6786 DSC_6786  "Cette oeuvre se lit comme un dialogue douloureux, éperdu : qui es-tu toi qui me regarde et que je regarde, es-tu rempli de violence à mon égard ? Vas-tu m’agresser, me haïr, me détruire ? Ne sais-tu pas que tu es alors en train de te faire à toi-même du mal, que tu te dégrades, que tu te déconsidères ? Ce cri est celui qui, peut-être, n’arrête pas la violence, mais celui qui la prévient dans la personne même qui le pousse. Car c’est lui, tout aussi bien, qui aurait pu être fauteur du mal. (...)

Elle dit : qui que tu sois, tu es une personne qui mérite le respect, tu peux recevoir comme première bonne nouvelle cette assurance que tu es beau aux yeux des autres, et aux yeux de Celui en qui le croyant a mis sa confiance. (...)

Passants si nombreux qui entrez dans cette cathédrale, souvenez-vous que vous êtes accueillis ici par ce mot de bienvenue que vous adressent les croyants (...) la paix soit avec toi ! Souvenez-vous que ces croyants chrétiens vous invitent à faire si vous le voulez, mieux connaissance avec le Christ Ressuscité (...) qui est pour nous Prince de la Paix. Souvenez-vous que cette église est dédiée à sa Mère, la Vierge Marie, Notre Dame de la Treille pour les Lillois, la Reine de la Paix." Mgr Laurent Ulrich
Lire le texte complet

Voir les photos de la journée

  • Samedi 21 avril : Construire

La colombe de la Paix

DSC_9046 DSC_9046  La colombe, symbole de la paix par excellence, était présente tout au long du weekend.
Dans chacun des trois diocèses du LAC, les enfants des catéchismes et des aumôneries, ont été invité à réaliser des colombes de la paix, sur lesquelles ils ont inscrits des messages.

Elles ont été regroupées samedi dans le stand de la Paix, devant le parvis de la maison diocésaine, pour être distribuées le dimanche aux marcheurs.
Mathilde, 9 ans, a dessiné des cœurs, des fleurs, un soleil. Pour elle, la paix, c’est « être gentille avec mes frères et sœurs et mes copains ».
Avant le départ des marcheurs pour la chaine humaine, Jacques Baillon, coordinateur du projet et quelques enfants ont lâché des colombes qui se sont déployées dans le ciel.

La jeunesse en force !

Devant le mémorial de Vimy, scouts, collégiens, lycéens formaient le gros des troupes.IMG_0053 IMG_0053  
Un bon millier s’étaient rassemblés sur ce site central. L’ambiance est joyeuse dans les groupes. Certains comme Isabelle, Sandrine et Marie, ont fait du camping « dans une salle de sport à Arras », après avoir participé aux festivités du samedi à la Maison de la paix.
Au poignet de chaque participant, un petit bracelet de couleur où est inscrit le nom d’un soldat tombé en Artois.
C’est en pensant à ce nom que chacun est invité à rejoindre la chaîne humaine. Chacun y va de son commentaire, ainsi Amélie, Marie, de Wormhout : « La paix c’est se pardonner, s’aimer, s’entendre, ne pas avoir de guerre. Pour ça, il faut que chacun s’y mette : c’est un effort personnel à faire. »

Voir les photos de la journée

  • Dimanche 22 avril : Manifester

Paix = joie

Le soleil, la joie, la bonne humeur étaient au rendez-vous !DSC_6979 DSC_6979  
Tout au long du weekend end, des chants, des danses et des flashs mob ont été spontanément lancés. « La paix, c’est la vie, la joie » nous disent ces marcheurs venus de Roubaix.
Pour Matéo, de Wavrin : « on est venu pour s’amuser, faire tout le parcours, rencontrer des copains et faire la fête ! » Les jeunes du diocèse de Lille s’en sont donné à cœur joie en initiant des farandoles et des rondes pour entraîner tout le monde.

Chaîne humaine

Ce dimanche matin avait lieu le grand final des quatre jours de ces 4 jours.

Si la chaîne humDSC_9266 DSC_9266  aine n’a pas réuni les 15 000 personnes espérées, l’ambiance était positive et joyeuse sur les trois lieux de rassemblement : Neuville-Saint-Vaast, Vimy et Souchez.
A la question du speaker : « Êtes-vous heureux d’être rassemblés ce matin pour la paix ? » Un grand « oui ! » jaillit en écho de la foule.

Certains ont déjà marché toute la nuit, 28 km pour cette dame, fatiguée mais joyeuse à l’écoute des chants et messages issus de la Bible ou de la déclaration des Droits de l’homme.
Des Anglais et des Allemands, venus de Stuttgart et rassemblés sous le drapeau Pax Christi, se mélangent aux Français, petits et grands.

Voir les photos de la journée


Plus de témoignages :

Interreligieux

Karine Levasseur, représentante du culte musulman à Arras : « C’est important d’être iciIMG_0133 IMG_0133   aujourd’hui, d’abord pour faire passer un message : Regardez le monde présent aujourd‘hui ! Les musulmans sont évidemment présents pour dire que la paix, à la base, c’est tout simple : c’est vivre ensemble ! Avec ses copains, ses amis, sa famille, ses voisins, quelque soit notre religion. Ce n’est pas facile tous les jours, mais si ça ne marche pas, il faut faire l’effort de tourner la page et pardonner. Ce message, j’essaie de le transmettre partout, et pour ça j’emmène mon fils Elias avec moi.

Mgr Ullrich : « L’Evangile enseigne à toutes et tous « la paix soit avec toi ». Il y a deux jours, à Lille nous avons inauguré une sculpture de Nicolas Alquin, qui s’intitule justement « La paix soit avec toi », et qui va accueillir les personnes qui entrent dans la cathédrale de La Treille. C’est un geste fort et durable. La célébration eucharistique de dimanche après-midi est également un signe fort, qui veut dire que nous alimentons au Christ notre désir de paix, parce qu’il est le Prince de la Paix.»

Fresque géante réalisée par un collectif d’une trentaine de jeunes réfugiés venus de tous les continents.

IMG_0088 IMG_0088  Fatma, qui vient de Guinée explique : « Avec cette fresque, et en lien avec Amnesty International, on a voulu expliquer le parcours de l’Afrique jusqu’ici, et tout ce qu’on attendait de l’accueil et de la solidarité. On voit le chemin qu’on a parcouru, tous les pays qu’on a traversé, jusqu’à notre arrivée en France pour nous construire une nouvelle vie. Les jeunes ont représenté la souffrance, les lourds bagages qu’ils portent, le bruit des canons et des armes, et tout l’espoir d’une nouvelle vie. On voit bien les bateaux qui viennent nous secourir en Méditerranée. En arrivant, on avait besoin de médecins, de psychologues, car on n’était vraiment pas bien. Et pour finir, on voit toutes les personnes qui représentent la solidarité, l’amitié. Merci à toutes les familles qui nous accueillent : au départ elles ne nous connaissent pas, mais vraiment elles nous acceptent. Les arbres coupés, ça représente la paix, l’amour, la joie qui ont été coupés. Mais entre ces arbres, vous voyez ces fleurs qui poussent. La vie reprend ! »

Lire aussi