Les 7 dons de l’Esprit Saint

  • Mise en ligne : 01/03/2018
freely-283

Recevoir l’Esprit Saint, qu’est-ce que cela change ? Que recevons-nous concrètement ?

  • La sagesse : elle fait goûter la présence de Dieu. C’est la grâce de l’intimité avec Dieu.
    « Que jamais je ne sois séparé de toi ! »
     
  • L’intelligence : elle aide à entrer dans le mystère de Dieu, à comprendre de l’intérieur la foi, les Écritures, à distinguer l’erreur de la vérité.
    « La confirmation m’a permis de redécouvrir la Parole de Dieu. Cette redécouverte m’a permis une nouvelle compréhension de la Parole qui a impliqué des changements dans ma vie. » (Charles, confirmé en 2014)
     
  • La science : elle permet de reconnaître Dieu à l’œuvre dans la nature et dans l’histoire, de recevoir le monde comme un don de Dieu.
    « Que tes œuvres sont belles ! » (A 219 -1)
     
  • La force : elle donne la persévérance dans l’épreuve, le courage du témoignage. Elle soutient les martyrs mais aide aussi au quotidien à accomplir son devoir d’état et à vivre le combat spirituel. C’est l’héroïsme de la petitesse.
    « Aujourd’hui, j’ose témoigner. Je me sens investi d’une mission dans mon quotidien » (Sébastien, confirmé en 2013)
     
  • Le conseil :  Il dispose à voir clair en soi et dans les autres. C’est la grâce de discerner la volonté de Dieu.
    «Choisis donc la vie» (Dt 30, 15-20).
     
  • La piété : elle fait entrer dans l’expérience de la paternité de Dieu, de sa proximité, de sa tendresse. Elle nous rend proche aussi des autres.
    «En Dieu, je cherche un père, je veux suivre l’exemple du Christ.» (confirmand en 2013)
     
  • La crainte : ce n’est pas la peur de Dieu mais le sens de sa grandeur. Ce don suscite une attitude d’humilité et d’émerveillement. La majorité des confirmands reconnaissent une initiative de Dieu. Des personnes arrivent à dire, malgré leurs souffrances, que Dieu a toujours été là. Reconnaître l’initiative de Dieu est une attitude d’humilité, fondamentale pour être une Église vivante.
    «Je souhaite faire ma confirmation parce que Dieu m’aime quand je n’arrive pas à m’aimer moi-même. Parce qu’il m’a toujours donné le courage pour supporter la douleur.» (Jeune, malade)

 

Lire aussi