Deux nouveaux diacres

Portraits de Philippe ROGÉE et Paul HUBERT qui seront ordonnés diacres le 16 octobre 2021 à la cathédrale de Lille.

 

Philippe Rogée

 

« Dieu est venu me chercher là où j’étais et comme j’étais. »

Pouvez-vous svp vous présenter ?
Marié depuis 40 ans à Marie-Paule, nous habitons à Templemars. Nous avons 3 enfants (Alexandre marié à Ophélie, Coraline mariée à Aurélien et Pierre-Emmanuel) et 4 petits-enfants, dont l’un a rejoint la maison du Père.

Aujourd’hui, je suis responsable de production dans une entreprise adaptée pour personnes avec une reconnaissance de handicap.

Marie-Paule, professeure en économie et gestion, a exercé pendant 35 ans dans l’enseignement catholique.

Quels sont vos engagements en Église ?
Pendant de nombreuses années, je me suis engagé dans la visite des malades à l’hôpital Calmette et à l’hôpital de Seclin. Des rencontres qui bouleversent la vie, qui permettent de porter un regard bienveillant sur ceux qui souffrent et de rappeler à chacun qu’il est aimé de Dieu.

Je participe aussi à la vie de ma paroisse. J’ai fait partie de l’Équipe d’animation paroissiale. Aujourd’hui, je mets en place une équipe chargée de visiter les personnes âgées, malades, isolées…

En couple, nous cheminons ensemble et vivons aujourd’hui une foi profonde et joyeuse. Nous accompagnons 5 catéchumènes, adultes en routes vers le baptême.

Pouvez-vous parler de votre parcours et de votre formation pour devenir diacre ?
Après avoir été interpellé à quatre reprises, c’est en couple que nous avons accepté de nous engager dans une première année de discernement. Au fur et à mesure des temps de formation, des récollections, des rencontres avec l’équipe d’accompagnement et avec mon accompagnateur spirituel, ce projet de vie que l’Église me proposait est devenu petit à petit mon projet. Je suis passé progressivement de la conscience de vivre avec le Christ à celle de vivre pour Lui. Dieu est venu me chercher là où j’étais et comme j’étais. Il m’offre aujourd’hui l’opportunité de faire de ma vie une réponse à un appel.

La perspective qui se présente est d’accepter que ma vie de baptisé soit mise au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle et de participer, très humblement, à la construction du Royaume.

Comment vous sentez-vous à l’approche de votre ordination ?
Guidé par la prière et l’adoration, j’ai un grand désir de servir le Christ, servir l’Église, servir mon frère… C’est avec humilité et confiance en la miséricorde de Dieu que je fais chaque jour un pas vers l’ordination.

Petit questionnaire pour mieux vous connaître…

La qualité que je préfère chez les autres : la franchise
Ce qui me ressource : le silence et la prière
Ma citation préférée : “Fais en sorte que chacun soit plus heureux après t’avoir rencontré”. Sainte Mère Térésa
Ma prière préférée : Je vous salue Marie
La phrase d’Évangile qui me rejoint : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. » (Évangile selon Saint Jean 14,6)
Hormis la Bible, ce que j’emporterai sur une île déserte : un couteau multifonctions…
Si je pouvais faire un miracle, ce serait… Faire en sorte que La Sainte Vierge Marie ne pleure plus sur ses enfants.
La question que j’aimerais poser à Dieu : Pourquoi moi ?

 

Paul HUBERT

Pouvez-vous svp vous présenter ?
Je suis marié à Françoise depuis 30 ans et nous habitons Marcq-en-Barœul. Nous avons 4 enfants, un gendre et une petite fille.

Je travaille chez Adeo depuis 24 ans où j’ai exercé de nombreux postes nécessitant des déplacements à l’étranger. Depuis quelques mois, je suis chargé de l’expérience des utilisateurs des systèmes digitaux (designer).

Françoise, dans un magasin de matériel médical à Lille, peut exercer son métier selon les valeurs qui lui sont chères : l’accueil, le respect, le dévouement et la bienveillance.

Quels sont vos engagements en Église ?
Nous avons pendant longtemps fait partie des équipes de préparation au mariage. Depuis 3 ans, nous avons la joie de participer ensemble au pèlerinage diocésain à Lourdes.

Depuis quelques années, je suis membre d’associations tournées vers les démunis ou les personnes seules. Aujourd’hui j’anime la conférence Saint Vincent de Paul dans ma paroisse grâce à laquelle je crée des liens avec les compagnons. Je suis aussi en route sur le chemin d’Assise, au niveau de Turin, à 700 km de l’arrivée…

Paroissien de Saint-Jean XXIII depuis 23 ans, j’ai fait partie de l’équipe d’animation paroissiale. J’ai eu la chance d’être formé à l’IFAC (Institut Foi, Art et Catéchèse) il y a quelques années et je poursuis la lecture de Teilhard de Chardin en groupe au Centre spirituel du Hautmont à Mouvaux. Soucieux de transmettre et de partager, j’anime des groupes de catéchisme en 1ère au lycée de Marcq-en-Baroeul depuis quelques années.

Françoise a longtemps été catéchiste au collège de Marcq en 6ème et 5ème. Depuis quelques années, elle le fait en paroisse. Depuis 5 ans, elle fait également partie des accueillants de la Passerelle, lieu de silence à Euralille.

Pouvez-vous parler de votre parcours et de votre formation pour devenir diacre ?
Depuis 5 ans, nous cheminons pour discerner librement et répondre à mon appel au diaconat dans la joie et la sérénité. La formation est riche et bouscule parfois. Tout au long de ce parcours avec Françoise, nous avons rencontré une Église bienveillante.

Je suis impressionné par le nombre de personnes nous entourant, les moyens mis en œuvre par l’Église diocésaine, par la vie en fraternité et la bienveillance de l’équipe inter-diocésaine qui nous accompagne. De nombreux facteurs m’aident à cheminer librement : la diversité des formations, des formateurs et des accompagnants, notre parrain, nos référents, nos rencontres à Merville et notre accompagnateur spirituel.

Comment vous sentez-vous à l’approche de votre ordination ?
Plus l’ordination approche, plus la sérénité me gagne… Ce qui ne veut pas dire que j’ai été bousculé ! Je retiens une phrase de l’Évangile que nous avons choisie avec Philippe Rogée, ordonné diacre le même jour : “Mettez-vous, par amour, au service les uns des autres” (Lettre de saint Paul apôtre aux Galates 5,13).

Quels sont vos saints préférés ?
Saint Paul, mon saint patron… Et aussi saint François d’Assise, qui était diacre et qui m’évoque “un art de vivre et une manière d’être chrétien”. Il a vécu dans une époque compliquée pour l’Église, s’est radicalement converti puis a agi dans l’écoute et le respect de la Création.

 

Propos recueillis par Tiphaine de Lachaise

 

 

RDV à noter
Samedi 16 octobre 2021 à 15h30 : Mgr Laurent ULRICH, archevêque de Lille, ordonnera au diaconat permanent Paul HUBERT et Philippe ROGEE à la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille.

Galerie photos