Crèches de Noël dans le diocèse

  • Mise en ligne : 28/11/2018
4161935408_9b02a46dd9_c

Venez découvrir ces crèches pas comme les autres...

Paroisse La Croix des Champs
15 décembre : Concours de crèches (Eglise Saint-Amand à Uxem)

Paroisse de l'Alliance Nouvelle à Cysoing
La crèche par les paroissiens : Venez déposer dans la crèche chaque dimanche de l'Avent un éclat de vitrail (1er dimanche), une bougie (2e dimanche) et une étoile (3e dimanche), dans toutes les églises de la paroisse

Cathédrale Notre-Dame de la Treille
A partir du 30 novembre 10h-18h30 : Exposition de crèches - venez déposer une bougie, une intention de prière, un cadeau... Entrée libre
- la Grande Crèche traditionnelle de la cathédrale
- le Triptyque contemporain de la Nativité (Chapelle Saint-Joseph)
- la Crèche de la Paix de Yasser ARAFAT (Chapelle Jeanne d’Arc)
- La Nativité - Haut-relief de Michel BOUDUELLE (Chapelle Saint-Jean)
- la Crèche contemporaine réalisée par l’Institut Saint-Luc de Tournai – 2016 (Chapelle Charles-le-Bon)
A partir du 30 novembre chaque vendredi 18h-19h30 : Les noctures de la cathédrale - 1000 bougies et projection de l'Opéra d'Images "Le Mystère de la Nativité"

Paroisse Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus à Hellemmes – Lezennes
22 décembre à 16h : Exposition de crèches

Paroisse Saint-Fiacre à Rosendaël
Du 14 au 18 décembre, de 10h à 18h : Exposition de crèches du monde entier (Eglise Assomption de Notre-Dame).

 

Pourquoi et comment fait-on une crèche ?

Installée dans les maisons au pied du sapin et dans les églises, la crèche exprime le sens de la fête de Noël et le mystère de la naissance de Jésus. Elle nous rappelle, tout simplement, le message d’amour de Dieu pour nous.

Pour les chrétiens, faire une crèche est une tradition. Cette représentation de Noël  exprime le sens de cette fête. En se faisant homme, Jésus, Fils de Dieu, vient habiter dans nos logis et dans nos cœurs. Il nous entraîne à demeurer dans l’amour de Dieu.

Aujourd’hui c’est le premier dimanche de l’Avent, quatre semaines avant Noël. La famille de Claire installe la crèche.  Louise, 15 ans se précipite sur les petits personnages soigneusement emballés  pour trouver l’enfant-Jésus et le cacher jusqu’au 24 décembre au soir. Et cette nuit-là, dans les églises, le récit de la naissance de Jésus sera proclamé. Ecoutez donc : Marie, la mère de Jésus «  mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune »  (Luc 2, 7).  De ce texte provient l’origine de la crèche, le mot « crèche » signifiant « mangeoire ».

L’histoire de la crèche de Noël

Très tôt, ont existé des pèlerinages dans une grotte à Béthleem sur l’emplacement supposé de cette mangeoire. La Nativité est représentée par des images, des fresques et des mosaïques. Mais c’est à Saint François d’Assise qu’est attribuée la première crèche vivante. Il disposa une véritable mangeoire remplie de paille, avec un âne et un bœuf. Aujourd’hui toutes sortes de crèches existent. Les dimensions, les matériaux, les personnages  varient mais à chaque fois, elles rappellent le message d’amour de Noël.

Faire une crèche pour accueillir la joie de Noël

Dans les maisons, les crèches rassemblent les générations. Installer les personnages, contempler la crèche entretient la mémoire de chacun. Les enfants questionnent, racontent : « C’est Marie, la maman de Jésus. Et Quand Jésus arrivera-t-il ? ». Les adultes témoignent du sens de Noël. Ils favorisent l’atmosphère de simplicité qui entoure la naissance de Jésus. Les familles se rassemblent autour de la crèche pour prier, chanter, accueillir aujourd’hui dans nos vies, Jésus, le Sauveur du monde qui vient apporter la joie de Noël. Faire une crèche, c’est demeurer dans l’amour de Dieu pour en témoigner concrètement auprès de tous.

Comment fait-on une crèche ?

Il existe de nombreuses crèches à l’achat. C’est d’ailleurs une bonne idée de cadeau pour des jeunes mariés. D’abord, on se procure les personnages principaux,  Jésus, Marie, Joseph puis on complète au fur et à mesure par d’autres personnages : les anges, les bergers avec leurs moutons, les mages, les animaux, et éventuellement d’autres personnages de la vie quotidienne pour montrer que chaque homme est concerné par Noël. Mais il est aussi intéressant de fabriquer sa propre crèche et de mettre à contribution tous les talents familiaux y compris ceux des enfants.  L’armature de la crèche peut être en bois, en papier rigide, les personnages en pâte à sel, à modeler, en papier, en carton.

La coutume est d’installer la crèche le premier dimanche de l’Avent et de la démonter à la fin du temps de Noël après l’Epiphanie. Certains gardent la tradition ancienne de l’exposer jusqu’au 2 février, la fête de la chandeleur, la présentation de Jésus au temple, 40 jours après Noël.

Catherine Saba  (Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat)

Lire aussi