Capharnaüm

  • Mise en ligne : 13/11/2018
capharnaum

Nadine Labaki nous avait séduit avec ses deux précédents films : "Caramel" et "Maintenant on va où ?" . Cette fois ci, elle nous livre un film poignant, réaliste, tendre aussi, d'une énergie étonnante.

 

capharnaum affiche capharnaum affiche  

Date de sortie   2018
Durée                2h
Réalisateur       Nadine Labaki
Avec                  Nadine Labaki, Zain Alrafeea, Yordanos Shifera
Genre                Drame
Nationalité        Liban

Zain 12 ans intente un procès à ses parents pour l'avoir mis au monde car "les parents qui ne peuvent pas élever leurs enfants ne devraient pas en avoir".

 

 

 

15972_2 15972_2  

Nadine Labaki nous avait séduit avec ses deux précédents films : "Caramel" et "Maintenant on va où ?" . Cette fois ci, elle nous livre un film poignant, réaliste, tendre aussi, d'une énergie étonnante.

Zain a douze ans et se débat tant bien que mal pour survivre dans ce "capharnaum" des bas fonds de Beyrouth. Il veut protéger sa soeur Sahar, sa compagne de jeu et de vie, que les parents prévoient de marier à 11 ans en échange d'un peu d'argent. Et lorsque Zain se retrouve à devoir prendre soin d'un bébé d'un an dont la mère disparait subitement, Il fait preuve d'ingéniosité et d'une maturité étonnante.

La réalisatrice a passé plusieurs semaines dans les bas quartiers de Beyrouth, à travers les rues et les bidonvilles et fut profondément marquée par la vie de ces réfugiés, sans papiers, sans voix, sans droit, à la merci de la mafia et des passeurs. Et profondément touchée par ces enfants livrés à eux-mêmes qui pour survivre doivent faire preuve d'ingéniosité, d'inventivité, de solidarité. De là est née l'idée de leur rendre un visage, une voix.

Décidément, les enfants, dans ces quartiers grandissent vite... et courent vers un secret espoir...

Ce film a reçu le prix du Jury oecuménique Cannes 2018

Diane

Lire aussi