Témoignage

Baptisés à Pâques

  • Mise en ligne : 27/03/2018
jeanne-et-romain-1500136964

Ils seront 91 adultes cette année lors de la veillée Pascale, samedi 31 mars. Romain, l'un d'eux témoigne.

Romain a 26 ans. Il vient des Vosges et s'est installé dans le Nord avec Jeanne il y a quelques mois. Depuis Jules est venu agrandir la famille. Cet été, Romain et Jeanne se sont mariés dans les Vosges et ont fait baptiser le petit Jules au pays basque. Pourtant Romain n'est pas bap­tisé. Mais il le sera le samedi 31 mars lors de la veillée pascale à Mons-en-Pévèle. Issu d'une famille où la foi n'a pas du tout la même place selon les personnes (très croyant ou pas du tout, voire même rejet), il se pose la question du baptême depuis plusieurs années...

Romain : En primaire, j'avais pas mal de cama­rades de classe qui allaient au caté. Je devais les attendre pour jouer au foot ! Ça ne m'intriguait pas, ma mère voyait ça comme inutile et moi aussi à l'époque. Mes copains se racontaient des trucs du caté, il y avait une frustration de ne pas partager avec eux mais sans plus. Plus tard, j'ai eu un ami scout. Je le savais mais ça ne m'avait pas marqué.
Avec les études supérieures, il a rencontré Jeanne.

Romain : C'était à Montpellier. Personne ne se connaissait... On a mangé ensemble, tout sim­plement. Après il y a eu le challenge « Salagou Express » dans l'esprit de Pékin Express.
On devait rejoindre le lac Salagou près de Montpellier. Nous devions être 10... au final uniquement Jeanne et moi l'avons fait, c'était cool, 70 kms à vélo avec sac à dos et tente. Une étape clé pour notre rencontre !
Et bientôt d'autres voyages : Barcelone, Nîmes, l'Aveyron et surtout le Gabon en 2014 pour des raisons professionnelles. C'est là que les questions se posent. Au départ, j'allais à la messe par habitude, tous y allaient. Après j'y allais pour écouter le prêtre et son homélie. Après la messe on se sent mieux : soit on prend une claque, soit ça nous conforte dans nos idées. C'est bien qu'on nous guide !
 
Quitte à aller à la messe, autant faire parti de la communauté ! Pourquoi pas moi ? Ils sont baptisés et je crois à la même chose qu'eux ... J'ai commencé ma préparation au Gabon avec le père Christophe et le père Jean­ Charles, l'institut du Christ Roi.

De retour en France en janvier 2017, après un court passage à Douai, Romain et Jeanne arrivent sur le diocèse et Jules naît en mai

Romain  : Jeanne  et  moi, nous  nous  sommes mariés en juillet et j'aurais aimé avoir été bap­tisé, mais ce n'était pas possible. Je continue ma  préparation ici, en particulier avec Anne Mathis et Rose Monnier. Ça me va très bien ! Elles m'accompagnent individuellement, me font mieux comprendre les choses en les appliquant à ma vie. Par exemple, depuis la naissance de Jules, j'ai un autre rapport à la paternité et donc à ma relation avec Dieu. Il y a un retour à l'Évangile, c'est là où se trouvent les réponses.

En une phrase, un mot :
C'est quoi être chrétien ? Quelqu'un qui croit en Jésus, qui a la foi, qui essaie de respecter au mieux l'Évangile.
Qui est Jésus ? Un guide.
Une phrase de la Bible ? Jésus lui répondit : Oui, je te le déclare, c'est la vérité: personne ne peut voir le Royaume de Dieu s'il ne naît pas de nouveau.
 

 

Des adultes qui veulent devenir chrétiens ?

Qui sont ces nouveaux-nés dans la foi ?

73 % ont entre 18 et 40 ans. Les femmes représente nt 66%  des  catéchumènes. Leur démarche est souvent en interaction avec les étapes de vie de leurs enfants (naissance, baptême, catéchisme) mais aussi très liée à la préparation du mariage. Une étude de 2017 montre que 33% des catéchumènes se sont mariés il y a moins de deux ans. Les catéchumènes sont le reflet de la société française : toutes les catégories sociales sont représentées. 75% vivent en milieu urbain ou péri-ur­ bain. 54% s'inscrivent dans une tradition familiale chrétienne et 33%  se  déclar­ ent sans religion ou « ne sait pas ». Si la plupart d'entre eux n'ont pas connu d'éd­ ucation chrétienne, certains  souhaitent être baptisés depuis leur enfance.

Une hausse qui se confirme

Les  données  statistiques   recueillies cette année par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) montrent une nouvelle progress ion de la demande de célébrations des sacrements de l'in itiation chrétienne (baptême, con­ firmation et eucharistie). L'augmentation est de 5,58% depuis l'an passé, 42,26% sur les cinq dernières années, et 55,39% sur dix ans. En cette année  2017, 4503 adultes, dont 4208 en métropole, ont été baptisés durant la Vigile de Pâques.

Contact : catechumenat@lille.catholique.fr