Accueillir des réfugiés en paroisse, en communauté

  • Mise en ligne : 04/07/2017
Refugees

Coordination urgence-réfugiés

Richard Delecroix est coordinateur de l’équipe Urgence-réfugiés  pour notre diocèse.

« Que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d’Europe accueille une famille ». L’appel du pape François est sans détour, relayé avec force par la Conférence des évêques de France (CEF) et notre archevêque. Et s’il fallait encore se convaincre, il suffit de se mettre à l’écoute des informations pour savoir que l’ampleur de ces migrations est inédite, et probablement durable.

La déclaration de la CEF nous rappelle la responsabilité du politique, mais aussi l’indispensable conversion de nos sociétés et de notre regard sur les personnes migrantes. Elle invite chaque communauté et chaque personne de bonne volonté à prendre sa part du défi. Certaines paroisses ou communautés hébergent déjà des réfugiés, en réaménageant des locaux, en mobilisant des personnes pour leur accompagnement. Mais la situation exceptionnelle appelle à multiplier les initiatives. Une équipe de coordination a été composée avec des associations qui ont l’expérience de l’accompagnement des migrants et réfugiés. Elle peut apporter compétence et expertise pour faciliter la réussite de ces initiatives. Il me revient de « créer des ponts » comme on dit ! J’essaierai au maximum d’être disponible pour accompagner la mise en place des projets, de vous mettre en lien avec telle personne ou tel mouvement en fonction des besoins (administratif, hébergement, apprentissage de la langue, attention médicale, scolarisation, etc.).

 

En attendant de vous rencontrer, si c’est nécessaire, voici quelques conseils tirés de ma propre expérience :

> commencez par faire équipe ;

> prenez le temps de partager vos bonnes intentions, vos craintes, vos questions…

> dans la mesure du possible, mettez-vous en lien avec les autorités locales, qui sauront souvent vous soutenir, et avec qui vous devrez, de toute façon, vous accorder sur plusieurs points ;

> sachez que c’est une aventure qui s’inscrit dans la durée, et qu’il y aura des imprévus qu’il faudra assumer ;

> les bonnes volontés ponctuelles sont un précieux appui ;

> les questions matérielles sont à aborder, mais elles sont rarement l’obstacle principal ;

> et puisqu’il s’agit d’accueillir, n’y mettez pas de condition.

 

Coordination diocésaine Urgence-réfugiés

39, rue de la Monnaie 59 000 Lille

pastorale.migrants@lille.catholique.fr 

 

Lire l'article suivant : "un évêque irakien témoigne des souffrances de son peuple"

Lire aussi