Abej-Solidarité

  • Mise en ligne : 04/07/2017
dossier migrants MIE

L'ABEJ (Association baptiste pour l'entraide et la jeunesse) vient en aide à des jeunes mineurs isolés étrangers de 15 à 17 ans

Ils sont notre prochain. Ils sont ces plus petits dont Jésus parle dans l’évangile de Matthieu au chapitre 25. Il ne nous appartient pas de débattre de la raison de leur présence. Ils sont là, et c’est notre vocation de chrétien de les accueillir !


Les mineurs migrants ont quitté leur pays, bien souvent envoyés par leurs familles ou un village qui s’est cotisé pour tenter de leur donner un avenir. Ils ont traversé l’Afrique puis la Méditerranée dans des conditions souvent terribles. Ils échouent chez nous sans
aucun repère ni aucun endroit pour s’abriter. Depuis deux ans, l’Église baptiste, La Réconciliation, les accueille pour la nuit dans leur
salle de culte en attendant que leur minorité soit reconnue. Ils doivent ensuite être pris en charge par le département, puis d’autres arrivent. Ils sont en permanence une trentaine. Je rends hommage au dévouement et à l’engagement de cette paroisse protestante.
Mais cette situation ne pouvait durer éternellement, et ils ont été obligés de cesser cet accueil l’été dernier. Les jeunes se sont installés ensuite dans un campement de fortune au Jardin des Olieux, tout en restant en lien avec les membres de l’Église La réconciliation. La presse en a beaucoup parlé mais rien n’a bougé. Puis les conditions de vie se sont aggravées avec l’hiver.
C’est pourquoi l’Abej-Solidarité a décidé de se mobiliser pour leur venir en aide. Nous avons acheté des matelas et des duvets. Les douches sont assurées à l’accueil de Jour Point de Repère, place Saint-Hubert à Lille, et les repas sont fournis. Nous recherchons des salles qui pourraient accueillir les jeunes uniquement pour dormir, pour une courte durée. Nous avons trouvé une solution avec Transpole pour les déplacements si le lieu d’accueil de nuit est trop loin de Lille.

Plusieurs lieux se sont déjà proposés pour les accueillir mais nous avons encore besoin de lieux et de bénévoles pour mieux les accueillir.

Hugues Deleplanque

 

Contact : ABEJ Solidarité - 06 66 73 69 25

Lire aussi